Cours 8 : Autour d’un verre – Nomikai

Résumé :

Paul a finalement trouvé un petit boulot d’étudiant (arubaito). Il est serveur dans un restaurant. Après son travail, il retrouve deux amis pour aller boire un verre.

En réalité, il les a connu lors de son premier voyage au Japon. Il a d’abord rencontré Taki, un garçon de son âge, qui lui a présenté Yukiko (elle apparaît dans le cours 3 intitulé tomodachi). 

Les trois amis s’apprêtent à faire ce que bon nombre de jeunes gens de leur âge font : nomikai. C’est une sortie, en général nocturne, lors de laquelle on boit et mange jusqu’à parfois tard le soir.



Dialogue :

  1. Taki : ひさしぶり だ ね!
    Hisashiburi da ne !

  2. Paul : そうだね!たきくん、げんき かい。
    Sou da ne ! Taki kun, genki kai ?

  3. Taki : うん! ちょう げんき だ よ! 
    Un ! Chou genki da yo !

  4. Yukiko : これから どこ に いく の。
    Korekara doko ni iku no ?

  5. Paul : いざかや に いきたい なぁ。
    izakaya ni ikitai naa.

  6. Taki : じゃあ、いっしょ に いざかや に いこう ぜ!
    Jaa, issho ni izakaya ni ikou ze !

  7. Yukiko et Paul : やったー!!
    Yatta !!



Audio (en cours de réalisation)


Traduction :

  1. Taki : Ça fait un moment qu’on ne sait pas vu !
  2. Paul : En effet ! Taki, tu vas bien ?
  3. Taki : Oui ! La super forme !
  4. Yukiko : On va où maintenant ?
  5. Paul : J’aimerais bien aller dans un izakaya.
  6. Taki : Alors, allons dans un izakaya !
  7. Yukiko et Paul : Génial !!



Lecture :

Exercez-vous à lire le dialogue en kana (hiragana-katakana) sans rōmaji (alphabet latin).
Nous mettons les espaces entre chaque mot et particule pour vous faciliter la lecture.

  1. Taki : ひさしぶり だ ね!
  2. Paul : そうだね!たきくん、げんき かい。
  3. Taki : うん! ちょう げんき だ よ! 
  4. Yukiko : これから どこ に いく の。
  5. Paul : いざかや に いきたい なぁ。
  6. Taki : じゃあ、いっしょ に いざかや に いこう ぜ!
  7. Yukiko et Paul : やったー!!

Pour les élèves qui étudient les kanji, entraînez-vous avec le dialogue ci-dessous écrit sans modification.

  1. Taki : 久しぶりだね!
  2. Paul : そうだね!瀧君、元気かい。
  3. Taki : うん!超元気だよ! 
  4. Yukiko : これからどこに行くの。
  5. Paul : 居酒屋に行きたいなぁ。
  6. Taki : じゃあ、一緒に居酒屋に行こうぜ!
  7. Yukiko et Paul : やったー!!




Explications :

Phrase 1 :

Taki : ひさしぶり だ ね!
Hisashiburi da ne !
Ça fait un moment qu’on ne sait pas vu !

Hisashiburi peut être traduit par l’expression « ça fait longtemps » pour exprimer le fait que « Nous ne nous sommes pas rencontrés depuis longtemps ». 
Si on veut indique que la phrase est formelle, on utilise « desu » à la place de « da ».
Si nous tutoyons notre interlocuteur, nous disons : « Hisashiburi ! » ; sans desu.
Quand on veut ajouter la particule ne après hisashiburi au tutoiement, on doit ajouter « da » (da est la forme familière de desu) pour que la phrase soit grammaticalement correcte.



Phrase 2 :

Paul : そうだね!たきくん、げんき かい。
Sou da ne ! Taki kun, genki kai ?
En effet ! Taki, tu vas bien ?

« Sou da ne » se traduit en fonction du contexte. C’est la forme familière de « sou desu ne » que nous avon vu précédemment. Voici un petit rappel :
Sou desu signifie littéralement « ainsi c’est » : sou = ainsi / desu = être. C’est pour cela que nous sommes assez libres d’adapter la traduction en fonction du contexte. D’ailleurs, dans les dictionnaires, bien souvent, sou desu est aussi traduit par « c’est exact ». Pour corroborer l’explication ou l’affirmation de l’interlocuteur, on a la possibilité de proposer en traduction : « en effet ».

Kun est un suffixe utilisé en général avec un prénom masculin : Ryou kun ; Akira kun ; Kaito kun.
On l’emploi avec un garçon plus jeune ou du même âge que nous que l’on tutoie. Ça permet d’indiquer une certaine complicité avec cette personne. En français, nous n’avons pas vraiment d’équivalent. C’est un peu comme si on donnait un surnom à la personne.

Chan est un suffixe normalement utilisé après un prénom féminin, mais on peut l’utiliser aussi pour les petits garçons et avec certains prénoms masculins que l’on peut transformer comme :
tetsuya => tecchan ; kazuya => kacchan. Chan est du même niveau de politesse que kun.

Dans le cours sur les salutations, nous avions vu :
Genki ? げんき ? : Ça va ? (familier)
Genki desu ka ? げんき です 。 : Comment allez-vous ? (poli)

Dans cette phrase, Paul utilise kai. C’est une particule interrogative utilisée uniquement en langage informel. La particule kai est généralement utilisée par les garçons. Les filles disent plutôt no en fin de phrase pour poser une question.


Phrase 3 :

Taki : うん! ちょう げんき だ よ! 
Un ! Chou genki da yo !
Oui ! La super forme !

Un (うん) est un oui familier (nous avions vu hai (はい) qui est un oui formel).
Chou (ちょう) veut dire super, très, etc. C’est un terme plutôt utilisé dans le Kantō, par opposition à meccha (めっちゃ) qui est employé surtout dans la région du Kansai.

Petit rappel : en langage familier, si on ajoute la particule yo après un na-adjectif ou un nom, on doit mettre da (verbe desu à la forme familière au présent). Normalement, on ne peut pas dire « genki yo », car la phrase est grammaticalement fausse.


Phrase 4 :

Yukiko : これから どこ に いく の。
Korekara doko ni iku no ?
On va où maintenant ?

Korekara = dès maintenant ; à présent / doko = où / particule ni pour indiquer le lieu (voir le premier point) / iku = aller / particule no pour poser une question : voir uniquement le point 4 : IV. Poser des questions en langage familier.


Phrase 5 :

Paul : いざかや に いきたい なぁ。
izakaya ni ikitai naa.
J’aimerais bien aller dans un izakaya.

izakaya = restaurant/bar style japonais ; lieu privilégié pour faire « nomikai » / particule ni pour indiquer le lieu (voir le premier point) / ikitai = vouloir aller (forme en TAI) / naa (なぁ) : particule de réflexion personnelle que l’on place en fin de phrase afin d’exprimer à voix haute ce que l’on pense.


Phrase 6 :

Taki : じゃあ、いっしょ に いざかや に いこう ぜ!
Jaa, issho ni izakaya ni ikou ze !
Alors, allons dans un izakaya !

Jaa = bon ; alors / issho ni = ensemble / izakaya = restaurant/bar style japonais / Particule ni / ikou : forme en « o » du verbe iku (aller) : cette forme nous permet de faire une proposition / Ze = particule que l’on place en fin de phrase. Elle équivaut à la particule yo (particule d’engagement) et n’est employé qu’avec des personnes très proches (langage très familier ; argot). Ici, ze permet à Taki de montrer son enthousiasme et sa bonne humeur à ses amis.


Phrase 7 :

Yukiko et Paul : やった ー!!
Yatta !!
Génial !!

Yukiko et Paul utilisent cette expression pour montrer leur engouement et aussi que leur souhait initial d’aller dans un café se réalise.

D’autres traductions sont d’ailleurs proposées comme par exemple : Youpi ! ; Super ! ; Chouette !


Grammaire


EXERCICES : Testez vos connaissances, entraînez-vous et progressez grâce aux exercices. (En cours d’écriture)


Cours suivant >

<Cours précédent

Retour au Sommaire


Laisser un commentaire